Éducation Équilibrée et Inclusive

Dialecticisme

Approche interactionnelle et synergique basée sur le dialogue autour d’un problème et l’échange critique, pour une pensée libre et critique grâce à la participation proactive des apprenants.

Les systèmes éducatifs du monde entier ont, dans le passé, privilégié l’approche didactique de l’éducation. Dans cette approche, qui reste la norme à travers le monde, l’enseignant, transmetteur proactif, confère aux étudiants, récepteurs passifs, les informations et les connaissances jugées nécessaires. En effet, cette méthode exclut les étudiants de la participation à leur propre processus d’apprentissage. Cette pratique n’est pas sans conséquence :

  • 1
    Les étudiants n’ont pas la possibilité de mettre en pratique leurs facultés de réflexion et d’analyse. Le rapport publié par la Royal Society en 2011, Neuroscience : implications for education and lifelong learning (Neurosciences : implications pour l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie), indique que : « Le cerveau possède une extraordinaire capacité d’adaptation, parfois appelée « neuroplasticité ». Cela est dû au processus par lequel les connexions entre les neurones sont renforcées lorsqu’ils sont activés simultanément, ce qui est souvent résumé par l’expression « Les neurones qui s’activent ensemble se connectent les uns aux autres ». Et si cet « effet […] connu sous le nom de plasticité dépendante de l’expérience […] est présent tout au long de la vie », il n’en reste pas moins vrai que « la plasticité tend à diminuer avec l’âge ». » En ce qui concerne la méthode didactique de l’éducation, il devient évident que la séparation de la transmission des connaissances de la recherche et de la production des connaissances aurait des effets inhibiteurs sur la capacité des étudiants à absorber, filtrer, disséquer et critiquer simultanément l’information et les connaissances.
  • 2
    Les étudiants sont privés d’une voix proactive dans le cadre de leur éducation. Cependant, comme le précise Caden (1998), le dialogue n’est pas seulement « un discours en tant que parole », mais aussi, et peut-être surtout, « un discours en tant que différentes manières de comprendre ». L’interdiction du discours et du dialogue dans le cadre scolaire formel, entre l’enseignant et les étudiants ainsi qu’entre les étudiants, serait donc non seulement préjudiciable à l’acquisition de certaines aptitudes et compétences analytiques, mais aussi à l’efficacité du processus d’apprentissage lui-même.

Il convient toutefois de souligner que le consensus international sur cette question semble pencher en faveur de l’abandon de l’approche didactique. Dans New Vision for Education: Unlocking the Potential of Technology (Nouvelle vision de l’éducation : Libérer le potentiel de la technologie, publié en 2015) par le Forum économique mondial (FEM), la pensée critique figure par exemple parmi les « 16 compétences les plus essentielles du XXIe siècle » identifiées par la publication.

Pour s’épanouir dans un monde en évolution rapide et médiatisé par la technologie, les étudiants doivent non seulement posséder de solides compétences dans des domaines tels que les arts du langage, les mathématiques et les sciences, mais ils doivent également être adeptes de compétences telles que la pensée critique, la résolution de problèmes, la persévérance, la collaboration et la curiosité.

En conséquence, la littérature contemporaine soulignant l’importance de la pensée critique, de la résolution de problèmes et de la collaboration est tout à fait conséquente. Au-delà de la lenteur de l’opérationnalisation de ces politiques éducatives, ces approches présentent un ensemble particulier de limitations, précisément parce qu’elles se concentrent sur la résolution de problèmes plutôt que sur la formulation de problèmes. Comme preuve de la pensée critique, l’approche de la résolution de problèmes fournit des problèmes dont les solutions sont censées être formulées – en somme, les étudiants sont censés trouver la réponse à une question. Mais la pensée, telle qu’elle est reflétée par la méthode scientifique, se rapporte davantage à la capacité de formuler les bonnes questions qu’à celle de trouver simplement la bonne réponse. Le pédagogue brésilien Paulo Freire, dans son ouvrage fondateur Pédagogie des opprimés, souligne la centralité et la différence d’une éducation qui formule des problèmes :

« L’éducation qui formule des problèmes se réclame de la créativité et stimule une réflexion et une action véritables sur la réalité, répondant ainsi à la vocation des hommes qui ne sont authentiques que lorsqu’ils sont engagés dans la recherche et la transformation créative. »

Paulo Freire

Telle est donc la différence fondamentale entre l’enseignement par résolution de problèmes et l’enseignement par formulation de problèmes, par rapport à l’approche didactique : l’approche par résolution de problèmes n’est rien d’autre que la méthode didactique qui a cédé du terrain à la réforme, tandis que l’approche par formulation de problèmes est une véritable rupture avec la méthode didactique. C’est ici que se révèle la pertinence du dialecticisme en tant qu’approche pédagogique.

En tant qu’approche, le dialecticisme se traduit par un engagement cohérent dans un dialogue avec autrui et un échange critique. Le dialogue permet à l’école formelle de devenir un troisième espace sûr où les étudiants et les enseignants peuvent exprimer, discuter et échanger divers points de vue et réflexions sur le monde. Ce dialogue n’est cependant pas synonyme de crédulité ou de naïveté. Il doit déboucher sur une réflexion critique et, à terme, sur un échange critique avec l’interlocuteur permettant d’aboutir à une conclusion en identifiant les divergences et les contradictions. D’autre part, cet échange critique ne doit pas être confondu avec une contradiction systémique (le fait de s’accorder, à la suite d’un dialogue et d’un échange critique, relève autant de la pratique du jugement critique que le fait d’être en désaccord).

À partir de :
En passant par :
À

L’enseignement unidirectionnel des connaissances par mémorisation, où l’étudiant répond aux questions posées par l’enseignant, qui connaît toutes les réponses correctes.

Le souci de stimuler la participation de l’étudiant en classe, par exemple à travers des séances de débat sous la houlette de l’enseignant.

Le dialecticisme : une pédagogie basée sur le dialogue, l’étude et le débat d’idées, entre étudiants, leur permettant de se motiver et de devenir des acteurs positifs du changement – soutenant le perfectionnement de citoyens actifs depuis l’école jusqu’à l’âge adulte.

Fondée sur le dialecticisme, la dynamique de l’école formelle est transformée. Il ne s’agit pas d’annoncer la disparition de l’enseignant ou la disparition de la transmission du savoir dans le processus éducatif. Cela implique cependant une transformation du rôle de l’enseignant qui n’est plus le détenteur ultime de la vérité et de la connaissance, auxquelles les étudiants pourraient aujourd’hui accéder de manière indépendante, mais un facilitateur, un médiateur et un synthétiseur – en somme, le chef d’orchestre. Les étudiants, quant à eux, passent du statut de réceptacles vides à remplir de faits et d’informations à celui de protagonistes et de co-créateurs de leur propre éducation, en s’engageant simultanément dans la production de connaissances et de manière critique.

Les Quatre piliers de
l’Éducation Équilibrée et Inclusive (BIE)

Approche fondée sur l’amélioration de la compréhension de l’endettement et de l’interdépendance des cultures

Approche intégrative, multi-perspective, basée sur l’interconnexion des domaines de connaissance académiques et non académiques

Approche interactionnelle et synergique fondée sur un dialogue posant des problèmes, et un échange critique grâce à la participation proactive des apprenants

Approche centrée sur le contexte et basée sur l’intégration et l’adaptation aux réalités, aux valeurs et aux cadres d’interprétation des apprenants, déstiné à développer un sentiment de copropriété et de cocréation

Plan stratégique 2023 - 2030

Programme
2023 - 2024

Déclaration universelle de l'éducation équilibrée et inclusive

Guide global d'éthique, de principes, de politiques et de pratiques en matière d'EEI

قريبا

Très Prochainement

Pronto