L’OCS et le Nicaragua : une alliance fraternelle pour une éducation inclusive et de qualité

Partager

Les efforts mutuelles de l’Organisation de coopération éducative (OCE) et du gouvernement de la République du Nicaragua pour construire ensemble de nouvelles voies de développement à travers l’éducation sont au cœur des événements qui se déroulent ces jours-ci dans ce pays d’Amérique centrale.

Une délégation de l’OCE, conduite par son Secrétaire-général, S.E. M. Manssour Bin Mussallam, entame le 21 mars une visite officielle en République du Nicaragua à l’invitation du gouvernement nicaraguayen.

La rencontre entre le chef de l’OCE et le Président de la République, S.E. Daniel Ortega, suscitera de grandes attentes, car elle ouvrira les portes à la construction collective, depuis le Sud, d’une troisième voie de développement pour le bien-être de ses citoyens par la promotion de projets éducatifs profondément inclusifs. 

Jusqu’au 24 mars, la délégation de l’OCE rencontrera également le Ministre des Affaires Étrangères, S.E. Denis Moncada, le Vice-ministre des Affaires Érangères, S.E. Arlette Marenco, et le Ministre de l’Éducation, S.E. Prof. Lilliam Herrera.

L’agenda prévu, qui comprend des réunions avec le ministre-conseiller du président pour l’éducation, S.E. Salvador Vanegas, devrait aboutir à l’élaboration d’une feuille de route commune pour l’échange de connaissances et la coordination des actions de progrès.

Il sera également possible d’entendre le témoignage du peuple nicaraguayen sur les initiatives et les politiques entreprises par le gouvernement de réconciliation et d’unité nationale pour respecter les engagements contenus dans la Déclaration universelle sur l’éducation équilibrée et inclusive (DUEEI).

Les intérêts, les motivations et les aspirations des jeunes, en tant qu’architectes de l’avenir, seront abordés lors de l’échange avec le président de l’Union nationale des étudiants du Nicaragua, Carlos Eduardo Díaz, et les membres de son conseil.

C’est précisément la volonté de l’OCE de mettre en place un récit d’intégration puissant et original qui a été exprimée par son Secrétaire-Général lors de la signature du DUEEI le 29 janvier 2020 en République de Djibouti.

« Nous avons cette tâche, qui est unique et particulière, dans le sens où nous savons que nous ne pouvons faire en sorte que le monde ne se défasse pas de lui-même en défaisant les systèmes qui ont amené le monde au bord de la défaisance pour finalement, en fait, le refaire », a assuré Bin Mussallam.

Lors de la réunion, le Nicaragua a qualifié l’OCE d' »initiative extraordinaire » et s’est félicité d’en être un membre fondateur. Il a déclaré : « Nous sommes certains que l’éducation est un outil fondamental pour continuer à approfondir la transformation et à améliorer la qualité de vie des familles du monde entier ».

Une conviction réaffirmée par Managua, puisque dans le cadre de la première Assemblée générale de l’OCE, qui s’est tenue en décembre 2021 à Genève, le ministère de l’Éducation a souligné dans un message son ‘ »engagement dans la recherche de nouvelles opportunités pour renforcer nos systèmes éducatifs pour la formation de générations et de sociétés plus justes et plus inclusives ». 

Il s’agit de la première mission du Secrétaire-général dans l’un des 27 États membres de la « Voix du Sud », après que l’Assemblée nationale du Nicaragua ai approuvé en juin 2020 la ratification de la Charte constitutive de l’Organisation, dans le cadre des aspirations du pays à atteindre un développement équitable et durable par l’éducation.

قريبا

Très Prochainement

Pronto